• Accueil
  • > DECLARATION DU RASSEMBLEMNT ACTION JEUNESSE « R.A.J »

DECLARATION DU RASSEMBLEMNT ACTION JEUNESSE « R.A.J »

DECLARATION   A force de mépriser le peuple, à force de fermetures des canaux d’expressions pacifiques, à force de politiques anti sociale, le gouvernement récolte la tempête populaire. Nul d’entres nous ne peux être surpris de cette vague de protestations ni malheureusement des méthodes utilisées. 

A force de vouloir serrer la ceinture de la population jusqu’à l’étouffement, à force d’interdire toutes actions et modes d’organisations pacifiques de la société, le pouvoir en place a pris le risque de mener le pays au chaos. Oui, nous avons constaté des violences dans ce mouvement naissant mené essentiellement par des jeunes. Oui, des saccages et autres pillages se sont produits dans différentes villes du pays. Non, nous ne pouvons consentir à ce genre de modes d’expressions, mais cela n’est que la conséquence logique de la fermeture des voix d’expressions et d’organisations pacifiques dans la société depuis tant d’années. L’état d’urgence en place depuis 1992, les interdictions de toutes manifestations dans la capitale depuis 2001, la répression qui s’abat sur tous mouvements citoyens et d’organisations politiques ou syndicales qui essayent depuis tant d’années d’exprimer pacifiquement et de manière organiser les doléances de la population, tout cela ne pouvait que mener à l’expression violente de ceux et celles qui veulent que stop le mépris et le déni de justice. 

L’augmentation des prix de certains produits de premières nécessités n’est que l’élément déclencheur de cette vague de protestation généraliser,  elle n’en est pas la seule cause, loin de là. Baisser les prix de ces produits ne changera pas grand-chose à la rage exprimée par la population d’en finir avec ce régime qui méprise son peuple et qui le saigne depuis tant d’années. Le RAJ condamne la violente répression avec laquelle le pouvoir répond aux manifestants. 

Le RAJ s’incline à la mémoire des personnes tuées ces dernières heures. Le RAJ, conscient de sa mission de rassembler la jeunesse Algérienne, de la sensibiliser et de l’organiser, continuera, plus que jamais son labeur malgré les restrictions que dressent le pouvoir en face de nous et de toutes les autres forces pacifiques et crédibles. 

Nous en appelons aux jeunes, dans les lycées et universités du pays à s’organiser, à trouver et à utiliser les moyens d’expressions pacifiques pour que les revendications de Dignités se fassent entendre.  La rue Algérienne appartient au peuple Algérien. Il revient aux organisations politiques, syndicales et associatives, libres et réellement autonomes de toutes tutelles, qu’elles soient du pouvoir ou autres, à trouver rapidement les voix et moyens pour que cette révolte légitime puisse s’organiser et exprimer ses revendications politiques et sociales , entre autre dans la rue. Avec nos amis et voisins Tunisiens avec qui nous nous solidarisons pleinement, qui luttent courageusement pour leur Dignité et leur Liberté face à un pouvoir répressif que nous condamnons, nous devons mener et construire ensemble la seule alternative viable, celle de la voix Démocratique, seule voix de salut pour nos peuples qui aspirent légitiment à un avenir juste et stable. 

   Alger le 09/01/2011

 P/ RAJ
  Le Président
 A.Fersaoui

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy
| Social Democratic Union / U...