Une élection contre le changement – Par Hocine Aït Ahmed

Posté par FFS le 10 avril 2009

Le peuple algérien est convié à se rendre aux urnes pour « élire » un président qui s’est assuré une victoire sans risques. C’est une évidence pour l’écrasante majorité aussi bien des algériens que des observateurs étrangers, le résultat de l’élection présidentielle du 9 avril prochain ne fait pas de doute. Bouteflika et ses sponsors se sont assurés une victoire sans risques et sans surprises. Sans risque démocratique, sans risque de voir l’urne révéler le nom de l’élu, comme cela se fait en démocratie au terme d’une campagne, d’une élection et d’un dépouillement honorables.

Les autres risques encourus par le pays et non plus par le seul régime : déroute politique, économique et morale qui découlent des choix désastreux opérés par une oligarchie militaro-marchande déterminée à spolier le peuple algérien de ses droits et de ses richesses, ces risques-là, Bouteflika et ceux qui l’ont adoubé aux commandes du pays ne les voient pas. Plus grave, ils s’en accommodent.

Bouteflika et ses sponsors militaires et milliardaires sont, il est vrai, encouragés dans cette voie par leurs partenaires internationaux. Ces derniers trouvent leur compte en faisant commerce avec un régime plus soucieux de faire plaisir à des réseaux d’affaires influents sur la scène internationale qu’à remplir ses obligations à l’égard de son peuple.

L’histoire moderne des algériens est une succession de luttes contre toutes les multiples formes de la domination qui s’est imposée sous les visages successifs du colonialisme, de la dictature autoritariste et maintenant d’un despotisme de moins en moins soucieux de masquer sa nature. Une nature brutale qui transparaît dans l’outrance. Avec une débauche de moyens pour Bouteflika déguisé en « candidat » et en « indépendant », dans une partition jouée d’avance avec l’argent et les institutions de l’Etat mis au service d’un homme qui incarne la pérennité du système. Un système honni par les algériens qui paient jour après jour le prix de cette longévité.

On le voit clairement pour cette élection avec la convocation du plus indigent des folklores en guise de liesse populaire et d’un encadrement administratif et policier de la population digne des pires républiques bananières. On le voit également dans le carnaval prétendument pluraliste qui sert de façade et qui ne tient lui-même que grâce aux milliards puisés dans les caisses du pays et distribués à une clientèle avide de prébendes. 

Prise en étau en pauvreté et répression, la société algérienne peine à résister à l’effondrement moral. Un simple coup d’œil sur les cinquante dernières années renseigne sur les souffrances endurées et les sacrifices consentis par un peuple dont la patience a rarement rencontré la sagesse chez ses oppresseurs.

Il est de bon ton, en ces jours sombres pour des pans entiers de l’humanité confrontés à la dureté des prédateurs économiques, politiques et militaires, de reprocher aux peuples la longévité des régimes qui les oppriment. Rappelons alors avec l’exemple de l’Algérie contemporaine à quel prix se maintiennent les prédateurs à la tête des nations et où ils les mènent. 200.000 morts, des milliers de disparus, des millions de déplacés et des milliards de dollars investis dans le seul «  maquillage » du crime en tragédie. C’est le bilan de la seule décennie 90 et sa sale guerre que Bouteflika est venu maquiller en sale paix depuis 1999. De même que Bouteflika a eu pour mission de maquiller la déroute politique et morale en « moindre mal » en martelant que la paix est de retour. Tandis que l’horreur qui a diminué sur le terrain de la guerre, sans pour autant disparaître, se redéploie en criminalité tous azimuts et en violence économique.

Ceci ne doit pas nous dédouaner en tant qu’algériens, de toutes obédiences mais unis par un même souci de démocratie, de liberté et de justice, de faire nos bilans respectifs et d’assumer notre part de responsabilité dans la trop longue durée de chacun de ces épisodes de domination.

A la veille de ce énième viol du droit des algériens à l’autodétermination, de ce énième viol des promesses de l’indépendance et de ce énième mensonge que sont ces élections présidentielles destinées à pérenniser un régime de prédation, il n’est pas inutile de rappeler que l’ordre mondial qui a permis à une oligarchie corrompue de trouver les alliances utiles à son maintien est en train de changer sous la pression de sociétés qui n’en peuvent plus des mensonges et de l’arrogance que cet ordre a portés et maintenus au mépris de toutes les avancées de l’Humanité.

Qu’on cesse alors de regarder les algériens (ainsi que d’autres peuples de l’aire musulmane du reste) sous le seul prisme déformant de la lutte anti-terroriste ou de la « menace islamiste ». Là où leurs droits sont piétinés, leur dignité bafouée, leurs vies réduites à un simulacre de survie végétative, tous les peuples du monde ont le droit et le devoir de résister à leurs oppresseurs.

Malgré le décors Potemkine dans lequel excelle ce régime qui ne craint par ailleurs ni le crime d’Etat ni le viol de toutes les lois qu’il promulgue lui-même, malgré la persistance de divergences sévères au sein de l’élite algérienne sur les voies et moyens d’en finir avec cette insupportable agonie, des voix, chaque jour plus nombreuses, plus précises, plus rigoureuses se joignent à la longue marche de la protestation algérienne pour lui faire emprunter les chemins du changement démocratique et pacifique.

Cette victoire si difficile, contre les atavismes de tous bords, les sectarismes, l’enfermement idéologique et la manipulation des divers clans du pouvoir ; cette victoire qui consisterait en une véritable construction démocratique, les algériens ont compris qu’ils doivent d’abord la remporter sur eux-mêmes.

Cela le pouvoir n’y pourra rien changer. Un cap a été franchi sur le chemin de la maturité politique. Tant au sein de l’élite que de la société.

Désormais, patriotisme ne rime plus avec soumission au régime mais avec changement ! Un changement que la société appelle de toutes ses forces et vers lequel nos énergies doivent converger.

H.A.A

Publié dans actualite algerienne, ACTUALITES F.F.S, paroles de Monsieur HOCINE AIT AHMED | Pas de Commentaire »

front des forces socialistes

Posté par FFS le 10 avril 2009

SECRETARIAT NATIONAL

Communiqué N°01

jeudi 9 avril 2009

Le scrutin présidentiel se déroule dans un climat de tension, de menaces et de manipulations. Des militants du parti et des citoyens signalent des irrégularités graves, systématiques et nombreuses. Le bourrage des urnes semble devenir une instruction nationale.

Des informations indiquent qu’à l’échelle nationale, les chefs de daïras ont donné des instructions autorisant les votes sans procuration. Pire encore, les rares personnes qui se présentent aux bureaux, sont suppliées de voter à la place des membres de leurs familles en les assurant de la couverture de l’administration.

Un vrai tsunami et une fraude massive qui a atteint l’échelle industrielle. Les autorités du pays viennent de franchir une étape supplémentaire et dangereuse dans le retour par la force au système du parti unique, de la pensée unique et du candidat unique.

Dans leur aveuglement, ils annoncent déjà des taux de participation scandaleux et très loin de réalité de la rue. C’est le taux de 5% enregistré à 12H00 qui semble avoir provoqué la panique et qui explique le déclenchement prématuré de l’opération de bourrage des urnes.

Le 1er secrétaire national

Karim TABBOU

Publié dans actualite algerienne, ACTUALITES F.F.S | Pas de Commentaire »

front des forces socialistes

Posté par FFS le 10 avril 2009

 

                                                                                                             
 

      الأمانة الوطنية 

 

 

بـيــــان رقم 02 

الخميس 9 أفريل 2009 

 

 

 

إن نسبة المشاركة الفعلية في الاستحقاق الرئاسي لـ 9 أفريل 2009 لم تتجاوز 18 %. هذا الرقم تم التحصل عليه بناء على المعلومات التي استقيناها من مناضلي و منتخبي الحزب، و كذا من الأصدقاء في النقابات و الجمعيات المستقلة. وهو ما توافق مع الأرقام المقدمة من مصادر صديقة. 

 

تميز الاقتراع بتزوير شامل و معمم، تحت سماء مكشوفة، لم نشهده من قبل سوى في الفترة الاستعمارية، و منذ 1997 ، ما فتئ أويحي يطور و ينمي قدراته في التزوير، التي أثبتها هذه السنة. 

 

لقد اكتشف رؤساء المجالس الشعبية البلدية، بدهشة كبيرة، يوم الاستحقاق إضافة آلاف الأسماء إلى القوائم الانتخابية لبلدياتهم  قصد تضخيمها. كما اكتشف مناضلونا، سواء في العاصمة أو في مختلف مدن الوطن، حافلات مملوءة بأشخاص غرباء عن بلدياتهم استقدموا قصد التصويت في مراكز هيئت لهم مسبقا. و في بعض المناطق، صوت أفراد الجيش و الأمن، علانية، عدة مرات في بلديات مختلفة. و في كثير من النواحي، كان تقدم الأرقام يشير، بصورة قطعية، أنه منذ منتصف النهار، صدر قرار مركزي يحث على حشو صناديق الاقتراع و على التلاعب بالأرقام.  

 

مهما كان الأمر، فإن لامبالاة و عزوف الجزائريات و الجزائريين قد ميز هذه الانتخابات، كما كان الحال مع الحملة الانتخابية. إن غياب التعبئة، وحده، يكفي لتكذيب الأرقام الواهية والخيالية التي أعلن عنها وزير الداخلية. إن الأمر يتعلق ببهتان تسلطي جديد. 

 

 

الأمين الوطني الأول 

                                                                     كريم طابو   

 

 

 

 

56 Avenue Souidani Boudjema – Alger 

Téléphone : + 213(0)21694141     

Fax : + 213(0)21694141 

www.ffs-dz.com 

Publié dans actualite algerienne, ACTUALITES F.F.S, MESSAGES ET APPELS | Pas de Commentaire »

Posté par FFS le 10 avril 2009

Front des Forces Socialistes

SECRETARIAT NATIONAL

 Communiqué N°02 jeudi 9 avril 2009

Le taux réel de la participation au scrutin présidentiel du 9 avril 2009 ne dépasse pas les 18%. Ce chiffre a été obtenu sur la base d’informations recueillies par les militants et les élus du parti, les amis des syndicats et des associations autonomes. Ils ont été recoupés par les chiffres de sources amies. Le scrutin a été marqué par une fraude massive, généralisée et à ciel ouvert. Du jamais vu chez nous, du déjà vu au temps colonial. Depuis 1997, Ouyahia s’est surpassé et s’est bonifié. Le cru 2009 est remarquable.

Des présidents d’APC découvrent avec stupéfaction que le jour du scrutin des milliers de noms sont venus subitement gonfler le fichier électoral de leur commune. Dans la capitale comme dans d’autres villes du pays, nos militants découvrent des bus remplis de citoyens étrangers à la commune venus voter dans des centres préalablement sélectionnés. Dans certaines régions, des militaires votent ouvertement plusieurs fois dans plusieurs communes.

 Dans beaucoup de localités, la progression des chiffres montre de manière irréfutable que dès la mi-journée, un ordre central a été donné de procéder au bourrage des urnes et à la manipulation des chiffres.

 Quoi qu’il en soit, l’indifférence et l’atonie des algériennes et des algériens ont marqué ce scrutin comme elles ont marqué la campagne électorale. A elle seule cette absence de mobilisation suffirait à démentir les chiffres surréalistes avancés par le ministre de l’intérieur. Il s’agit là d’une nouvelle imposture autoritaire.

Le 1er secrétaire national

Karim TABBOU

 56 Avenue Souidani Boudjema – Alger

 Téléphone : + 213(0)21694141 Fax : + 213(0)21694141

www.ffs-dz.com

Publié dans actualite algerienne, ACTUALITES F.F.S, MESSAGES ET APPELS | Pas de Commentaire »

ELECTION PRESIDENTIELLE 2009/meeting du FFS A AIN EL HAMMAM

Posté par FFS le 5 avril 2009

MERCI A TOUS LES MILTANTS DU FFS QUI ONT CONTRIBUER A LA REUSSITE DU MEETING DE AIN EL HAMMAM

Publié dans MESSAGES ET APPELS | Pas de Commentaire »

MICHELET /AIN EL HAMMAM/ALGERIE

Posté par FFS le 4 avril 2009

MEETING POPULAIRE

ANIME PAR

 KARIM TABBOU

DIMANCHE 05 AVRIL 2009

A 14H 30

AU CENTRE VILLE

Publié dans actualite algerienne, ACTUALITES DE AIN EL HAMMAM (EX MICHELET), ACTUALITES F.F.S, MESSAGES ET APPELS | Pas de Commentaire »

MICHELET /AIN EL HAMMAM/ALGERIE

Posté par FFS le 4 avril 2009

MEETING POPULAIRE 

AIN EL HAMMAM 

DIMANCHE 05 AVRIL 2009

A 14H 30 

ANIME PAR KARIM TABBOU 

PREMIER SECRETAIRE DU F.F.S 

Publié dans actualite algerienne, ACTUALITES DE AIN EL HAMMAM (EX MICHELET), MESSAGES ET APPELS | Pas de Commentaire »

MEETING POPUALIRE F.F.S

Posté par FFS le 4 avril 2009

MEETING POPULAIRE 

AIN EL HAMMAM 

DIMANCHE 05 AVRIL 2009 

ANIME PAR KARIM TABBOU 

PREMIER SECRETAIRE DU F.F.S

 

Publié dans ACTUALITES DE AIN EL HAMMAM (EX MICHELET), MESSAGES ET APPELS | 1 Commentaire »

ELECTION PRESIDENTIELLE 2009 / ALGERIE/ SETIF /BORDJ BOUARRERIDJ

Posté par FFS le 4 avril 2009

La peur a changé de camp à SETIF :

La commune de Béni Ourthilane dans la wilaya de SETIF a vibré durant toute la matinée du vendredi 03 Avril 2009.

Cette localité a abrité un imposant meeting animé par KARIM TABBOU, premier secrétaire national du Front des Forces Socialistes. En effet, ils étaient des milliers à venir des quatre recoins de cette wilaya pour assister au discours du FFS et à manifester leur rejet et mécontentement face à cette nième fourberie électorale du 09 Avril 2009. 

Ni l’interdiction, ni les intimidations, n’ont empêché le FFS de tenir son meeting à BORDJ BOUARRERIDJ :

Après le refus catégorique affiché par les autorités locales, d’autoriser la tenue du meeting programmé par la fédération du FFS au centre ville de Bordj Bouarreridj, cette rencontre s’est déroulée finalement dans l’enceinte même du siège fédéral.

Ce meeting qui a été animé par le premier secrétaire national du parti, a été une très bonne opportunité pour expliquer l’option du parti quant au boycott actif des prochaines élections présidentielles. 

 

Publié dans actualite algerienne, ACTUALITES F.F.S | Pas de Commentaire »

information

Posté par FFS le 4 avril 2009

Karim TABBOU sur ARTE, ce soir à 19 h

Communiqué :

Le premier secrétaire Karim TABBOU sera l’invité de la chaîne TV « ARTE », ce samedi 04 Avril 2009, à partir de 19h.00

Publié dans actualite algerienne, MESSAGES ET APPELS | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy
| Social Democratic Union / U...