• Accueil
  • > Archives pour février 2009

ELECTION PRESIDENTIELLE 2009 EN ALGERIE

Posté par FFS le 26 février 2009

« Cette élection c’est un peu de faire semblant de tout bouger pour que tout reste en place »

KARIM TABBOU PREMIER SECRETAIRE DU F.F.S

Publié dans citation du jour | Pas de Commentaire »

Karim TABBOU « Le pouvoir veut exterminer le politique dans ce pays » Article d’ElWatan du 21 janvier 2009

Posté par FFS le 26 février 2009

24/01/2009
Karim TABBOU : « Le pouvoir veut exterminer le politique dans ce pays »

La feuille de route du FFS exposée par le premier secrétaire Karim Tabbou.

Article d’ElWatan du 21 janvier 2009

 » Affirmant ne rien attendre de la présidentielle d’avril tant « la politique actuelle n’a d’autre objectif que la négation du politique », Karim Tabbou explique qu’« il n’y a eu aucun signal allant dans le sens d’ouverture d’horizons nouveaux ». C’est pour cela que « tout le programme du parti, tracé sur une année, a été élaboré en dehors de la fièvre électorale ». « Nous sommes en train de mener notre travail avec beaucoup de lucidité », dira le premier secrétaire du FFS en soutenant que l’un des axes « les plus importants sur le plan politique » sont les rencontres de proximité qui ont déjà été lancées. Une tournée est programmée dans toutes les communes d’Algérie. »




Le Front des forces socialistes tiendra son conseil national les 12 et 13 février prochain. Un seul point à l’ordre du jour : « Analyse de la situation du pays et prise de position sur la prochaine élection présidentielle. »

Bien que l’attitude du parti soit connu, à savoir la non-participation, son premier secrétaire national, Karim Tabbou, refuse d’anticiper sur les débats qui auront lieu. Il affirme cependant que quelle que soit la position du FFS, qui est visiblement le boycott du rendez-vous électoral d’avril, elle sera suivie d’actions pour sa mise en oeuvre. « Nous allons mener notre travail quelles que soient les contraintes que nous rencontrerons », a affirmé le responsable de la formation de Hocine Aït Ahmed, pour qui il n’échappe pas que « le pouvoir veut exterminer le politique dans ce pays ».

Affirmant ne rien attendre de la présidentielle d’avril tant « la politique actuelle n’a d’autre objectif que la négation du politique », Karim Tabbou explique qu’« il n’y a eu aucun signal allant dans le sens d’ouverture d’horizons nouveaux ».

C’est pour cela que « tout le programme du parti, tracé sur une année, a été élaboré en dehors de la fièvre électorale ». « Nous sommes en train de mener notre travail avec beaucoup de lucidité », dira le premier secrétaire du FFS en soutenant que l’un des axes « les plus importants sur le plan politique » sont les rencontres de proximité qui ont déjà été lancées. Une tournée est programmée dans toutes les communes d’Algérie.

Le souci est, selon notre interlocuteur, « d’élargir l’audience du parti ». Mais parallèlement à ce travail de base, le FFS, après la tenue de son congrès il y a une année, est en fait « en pleine restructuration ».

La remise en place des structures de la formation de Hocine Aït Ahmed sera, selon son premier secrétaire, couronnée en juin par les élections au niveau des fédérations.

Dans l’immédiat, Karim Tabbou évoque la création d’une école de formation politique dont le cycle pédagogique commencera le 30 janvier. Selon lui, « près d’un millier d’étudiants se sont déjà inscrits ».

Cette école, qui constitue, dira-t-il, un segment des plus importants de la stratégie du FFS ciblera quatre types de populations : les étudiants et les universitaires, les élus APC et APW, l’encadrement du parti et enfin les amis et les sympathisants. Pour le fonctionnement de cette structure de formation, c’est Fairouz Mouaamama, la secrétaire nationale à la condition féminine, qui est désignée directrice des programmes, épaulée par un comité pédagogique constitué de dix enseignants universitaires d’Alger, de Tizi Ouzou, de Béjaïa et de Batna.

L’objectif assigné à cette stratégie est, selon Karim Tabbou, « la protection des idéaux du parti et éviter la contamination mafieuse ». Plusieurs thématiques sont inscrites à l’ordre du jour de cette série de séminaires qui va durer 11 mois. Elles porteront, entre autres, sur « le projet politique du FFS, valeurs, idéaux et charte du parti, l’Etat de droit, principes et études comparatives avec la nature de l’Etat algérien, la démocratie, les acteurs et les principes, et études comparatives avec la nature du système algérien. Les élections, les droits de l’homme, la société civile, l’Assemblée constituante, l’université, le projet économique et social du parti, l’Internationale socialiste, ses objectifs et ses missions », sont aussi autant de sujets qui seront au menu de l’école de formation de la formation de Hocine Aït Ahmed.

Selon Karim Tabbou, il est aussi retenu le principe d’un forum national mobile des maires FFS qui aura lieu chaque deux ou trois mois durant cette année. Le premier forum se tiendra, annoncera notre interlocuteur, à la fin du mois de février. Plusieurs thématiques sont inscrites au programme de ces séminaires.

Il s’agit essentiellement de « l’élaboration du budget municipal et des programmes de lutte contre la pauvreté, le rôle de la municipalité dans la gestion du logement et du foncier, la décentralisation, le code communal et le statut du maire, la solidarité intercommunale et le développement local, le conseil consultatif et l’étude du code des marchés ».

 Saïd Rabia

Publié dans ACTUALITES F.F.S | Pas de Commentaire »

Opinion du premier secrétaire du F F S sur l’investiture de Barak OBAMA. in ElWatan du 21 janvier 2009.

Posté par FFS le 26 février 2009

24/01/2009
Karim TABBOU à El Watan :« Sur le plan humain, M.Obama est un militant exceptionnel »

 

« Sur le plan humain, M.Obama est un militant exceptionnel. Il a été aux côtés des jeunes des quartiers défavorisés. Il est proche des populations déshéritées et des pauvres.

Il a gagné une bataille politique rude, à la fois à l’intérieur du parti démocratique et à l’extérieur, afin de convaincre les Américains de ses convictions.

En matière d’action, Obama sera confronté à deux impasses importantes :

L’une concerne l’échec des processus politiques de négociations au Moyen-Orient. Echec qui s’est traduit en 2009 par la guerre menée par Israël contre Ghaza et le massacre de civils en Palestine.

Le second problème épineux reste la crise économique. Sur ce point, il sera très difficile, dans l’immédiat, d’espérer des changements en profondeur.

Au-delà, nous espérons qu’Obama poussera les régimes dictatoriaux à accepter le principe de la démocratie. »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

le peuple algerien

Posté par FFS le 25 février 2009

« Le peuple Algérien veut un changement, il est prêt à se réinvestir dans le politique, il est dans l’attente et la recherche d’un projet alternatif et mobilisateur. Le refus de son enrôlement dans cette mascarade est un signe fort de dissidence électorale et de rupture avec le système actuel. »

Publié dans citation du jour | Pas de Commentaire »

Posté par FFS le 25 février 2009

Karim TABBOU :« Cette élection c’est un peu de faire semblant de tout bouger pour que tout reste en place »

brève intervention du premier secrétaire national du FFS sur la chaîne France24 :

http://www.dailymotion.com/video/x8… 

le 02/02/2009
  Karim Tabbou : « Concrétisons une démocratie réelle dans nos deux pays »

Synthèse du passage du premier secrétaire Karim Tabbou à l’émission en direct « Moubacharatan Maakoum » de la chaîne Marocaine « 2 M », le mercredi 28 janvier 2009.

« le rapprochement de nos deux peuples ne pourrait se concrétiser sans la pratique d’une démocratie réelle dans nos deux pays. »

« Seule la volonté des populations peut décider de l’orientation de nos politiques économiques, sociales et culturelles. »

Quelques séquences vidéos de l’mission ; Liens sur Youtube :

Première partie : http://www.youtube.com/watch?v=cR8o…

Deuxième partie : http://www.youtube.com/watch?v=sQ9A…

3ème partie : www.youtube.com/watch?v=znhiUh8_3Wg…

4ème partie : http://www.youtube.com/watch?v=HIm1…

Publié dans ACTUALITES F.F.S | Pas de Commentaire »

Posté par FFS le 25 février 2009

Karim TABBOU :« Cette élection c’est un peu de faire semblant de tout bouger pour que tout reste en place »

brève intervention du premier secrétaire national du FFS sur la chaîne France24 :

http://www.dailymotion.com/video/x8…

le 02/02/2009
  Karim Tabbou : « Concrétisons une démocratie réelle dans nos deux pays »

Synthèse du passage du premier secrétaire Karim Tabbou à l’émission en direct « Moubacharatan Maakoum » de la chaîne Marocaine « 2 M », le mercredi 28 janvier 2009.

« le rapprochement de nos deux peuples ne pourrait se concrétiser sans la pratique d’une démocratie réelle dans nos deux pays. »

« Seule la volonté des populations peut décider de l’orientation de nos politiques économiques, sociales et culturelles. »

Quelques séquences vidéos de l’mission ; Liens sur Youtube :

Première partie : http://www.youtube.com/watch?v=cR8o…

Deuxième partie : http://www.youtube.com/watch?v=sQ9A…

3ème partie : www.youtube.com/watch?v=znhiUh8_3Wg…

4ème partie : http://www.youtube.com/watch?v=HIm1…

Publié dans ACTUALITES F.F.S | Pas de Commentaire »

FRONT DES FORCES SOCIALISTES

Posté par FFS le 23 février 2009

Session ordinaire du conseil national le jeudi 12 février 2009

Le conseil national du Front des Forces Socialistes réuni en session ordinaire le jeudi 12 février a adopté une résolution politique dont le contenu est le suivant :

APPEL AUX FORCES DU CHANGEMENT

Depuis l’indépendance, le système politique mis en place a consacré la suprématie et prééminence d’un clan et d’une institution. Il a confisqué le droit à l’autodétermination du peuple Algérien.

Ce système a imposé ses options idéologiques, culturelles et politiques aux Algériennes et aux Algériens. Les différentes constitutions et les multiples scrutins ne font que pérenniser le système, perpétuer le fonctionnement clanique et installer les relations pouvoir-société dans l’ordre du conflit et les logiques d’affrontement.

Aujourd’hui, la poursuite de politiques de hasard risque de compromettre durablement l’avenir du pays et des générations entières.

Les conditions de préparation, de déroulement du scrutin présidentiel montrent que le régime ne peut pas changer et ne veut pas changer. En tout état de cause, le suffrage universel n’existe pas dans le pays. Le suffrage universel n’est qu’une fiction

Rester dans l’expectative devant cette situation, c’est consentir à la décadence et à la régression de notre pays. Ne rien faire, c’est absoudre les responsables des désastres qu’a connu le pays et se rendre complice des risques de dérives violentes. Ne pas faire de politique et la pire des politiques

Hier, seules la mobilisation et la solidarité du peuple Algérien a réussi à défaire le fatalisme et le désespoir. Elles lui ont permis de vaincre l’adversité et d’accéder à l’indépendance.

Par leurs esprit et traditions de résistance, les femmes et les hommes de ce pays ont triomphé de situations très difficiles. Ils ont su créer les formes d’organisation et de luttes adaptées et su préserver les valeurs identitaires et morales qui ont conduit à l’indépendance. 

Aujourd’hui seules la mobilisation et la solidarité du peuple Algérien peut le sortir de l’impasse et lui permettre de réaliser le changement.

Les Algériennes et les Algériens sont à la recherche d’un projet alternatif et mobilisateur pour accéder à la démocratie, à la paix, à la liberté et à la justice sociale.

Aujourd’hui, le pays ne doit pas désarmer face aux forces de la décadence, de la régression et l’aliénation. Les Algériennes et les Algériens doivent se mobiliser pour barrer la route à la dictature des opportunistes et aux bradeurs du pays. Ils doivent dire NON au désespoir, NON à la résignation, NON aux mensonges et NON aux mascarades.

Pour le FFS, il ne s’agit pas de réaliser les consensus populistes, mais de travailler dans la clarté et dans la transparence avec les véritables forces du changement. Il n’ya plus rien à attendre du régime, le changement ne peut venir que de la société. 

Le FFS appelle les Algériennes et les Algériens à se mobiliser pour un boycott actif du« scrutin présidentiel » prévu le 09 avril 2009. Il s’agit de rendre effective la dissidence électorale nationale et pacifique.

L’observation internationale ne saurait constituer une garantie d’honnêteté de ce scrutin. Valider un scrutin qui se déroule dans de ces conditions constitue une imposture

Le FFS travaillera avec les vraies forces du changement sur la base d’un contrat de valeurs, de principes et d’objectifs clairs et transparents, loin des consensus populistes, des discours démagogiques et trompeurs et des alliances du hasard. 

Alger, le 13 février 2009

 Le Conseil national

Publié dans ACTUALITES DE AIN EL HAMMAM (EX MICHELET) | Pas de Commentaire »

Précisions aux lecteurs et aux internautes

Posté par FFS le 23 février 2009

/* Open Centered Popup Window Script- DHTMLShock (www.dhtmlshock.com) To add more shock to your site, visit www.DHTMLShock.com */ function centrarVentana(theURL,winName,features, myWidth, myHeight, isCenter) { //v3.0 if(window.screen)if(isCenter)if(isCenter== »true »){ var myLeft = (screen.width-myWidth)/2; var myTop = (screen.height-myHeight)/2; features+=(features!= »)?’,': »; features+=’,left=’+myLeft+’,top=’+myTop; } window.open(theURL,winName,features+((features!= »)?’,': »)+’width=’+myWidth+’,height=’+myHeight); }
Secrétariat national du Front des Forces Socialistes

Précisions aux lecteurs et aux internautes

Nous mettons en ligne le dossier complet intitulé « DEBAT » avec le 1er secrétaire du FFS paru dans le journal « EL KHABAR EL OUSBOUI » dans sa livraison N° 521 du 18 au 24 février 2009.

Nous apportons ci-après les précisions suivantes : Après lecture complète, le lecteur remarquera de lui-même que le titre choisi par la rédaction du journal « DJEDDAI et BOUHADEF compromis avec le pouvoir pour casser le FFS » est tiré de l’imagination du journaliste et que le 1er secrétaire n’a nullement tenu de tels propos.

Le premier secrétaire a effectué un déplacement au siège du journal et contesté officiellement contre cette manipulation. Reconnaissant la justesse des reproches faits par le 1er secrétaire du FFS, le directeur de la rédaction du journal a pris l’engagement de tenter de réparer cette erreur en :

1. Informer les personnes citées qu’ils n’ont jamais fait l’objet d’une quelconque allégation ou mises en question par le 1er secrétaire du FFS et que le titre du dossier en question relève de la responsabilité unique et exclusive de la rédaction.

2. Le directeur de rédaction a pris également l’engagement de faire paraître une clarification dans la prochaine édition du journal.

Bonne lecture et toutes nos excuses.



Voir le dossier dans l’interface arabe du site, sur le lien suivant :

http://www.ffs-dz.com/article1186.html

Publié dans ACTUALITES F.F.S | Pas de Commentaire »

APPEL AUX FORCES DU CHANGEMENT

Posté par FFS le 19 février 2009

 

 

 

FRONT DES FORCES SOCIALISTES 

Session ordinaire du conseil national le jeudi 12 février 2009 

 

Le conseil national du Front des Forces Socialistes réuni en session ordinaire le jeudi 12 février a adopté une résolution politique dont le contenu est le suivant : 

 

APPEL AUX FORCES DU CHANGEMENT 

  

Depuis l’indépendance, le système politique mis en place a consacré la suprématie et prééminence d’un clan et d’une institution. Il  a confisqué le droit à l’autodétermination du peuple Algérien. 

 

Ce système a imposé ses options idéologiques, culturelles et politiques aux Algériennes et aux Algériens. Les différentes constitutions et les multiples scrutins ne font que pérenniser le système, perpétuer le fonctionnement clanique et installer les relations pouvoir-société dans l’ordre du conflit et les logiques d’affrontement. 

 

Aujourd’hui, la poursuite de politiques de hasard risque de compromettre durablement  l’avenir du pays et des générations entières. 

 

Les conditions de préparation, de déroulement du scrutin présidentiel montrent que le régime ne peut pas changer et ne veut pas changer. En tout état de cause, le suffrage universel n’existe pas dans le pays. Le suffrage universel n’est qu’une fiction 

 

Rester dans l’expectative devant cette situation, c’est consentir à la décadence et à la régression de notre pays. Ne rien faire, c’est absoudre les responsables des désastres qu’a connu le pays et se rendre complice des risques de dérives violentes. Ne pas faire de politique et la pire des politiques 

 

Hier, seules la mobilisation et la solidarité du peuple Algérien a réussi à défaire le fatalisme et le désespoir. Elles lui ont permis de vaincre l’adversité et d’accéder à l’indépendance. 

 

Par leurs esprit et traditions de résistance, les femmes et les hommes de ce pays ont triomphé de situations très difficiles. Ils ont su créer les formes d’organisation et de luttes adaptées et su préserver les valeurs identitaires et morales qui ont conduit à l’indépendance.    

   

Aujourd’hui seules la mobilisation et la solidarité du peuple Algérien peut le sortir de l’impasse et lui permettre de réaliser le changement. 

 

Les Algériennes et les Algériens sont à la recherche d’un projet alternatif et mobilisateur pour accéder à la démocratie, à la paix, à la liberté et à la justice sociale. 

 

Aujourd’hui, le pays ne doit pas désarmer face aux forces de la décadence, de la régression et l’aliénation. Les Algériennes et les Algériens doivent se mobiliser pour barrer la route à la dictature des opportunistes et aux bradeurs du pays. Ils doivent dire NON au désespoir, NON à la résignation, NON aux mensonges et NON aux mascarades 

 

Pour le FFS, il ne s’agit pas de réaliser les consensus populistes, mais de travailler dans la clarté et dans la transparence avec les véritables forces du changement. Il n’ya plus rien à attendre du régime, le changement ne peut venir que de la société.   

 

Le FFS appelle les Algériennes et les Algériens à se mobiliser pour un boycott actif du « scrutin présidentiel » prévue le 09 avril 2009. Il s’agit de rendre effective la dissidence électorale nationale et pacifique. 

 

L’observation internationale ne saurait constituer une garantie d’honnêteté de ce scrutin. Valider un scrutin qui se déroule dans de ces conditions constitue une imposture 

 

Le FFS travaillera avec les vraies forces du changement sur la base d’un contrat de valeurs, de principes et d’objectifs clairs et transparents, loin des consensus populistes, des discours démagogiques et trompeurs et des alliances du hasard.      

 

 

 

 

 

 

 

 

Alger le 13 février 2009 

 

 Le Conseil national 

 

Publié dans MESSAGES ET APPELS | Pas de Commentaire »

ELECTIONS PRESIDENTIELLES EN Algerie

Posté par FFS le 19 février 2009

Aujourd’hui le boycott de ce scrutin est un acte révolutionnaire. Boycotter c’est aimer son pays, c’est avoir des ambitions pour son pays.    « front des forces socialistes (algerie) »

Publié dans citation du jour | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy
| Social Democratic Union / U...